Bulletin municipal: information ou propagande

Vivre à Maisons-Laffitte : magazine d’information ou de propagande ?

Tribune des élus, octobre 2017

Lu page 1 du numéro de septembre : « Vous l’avez compris, Maisons-Laffitte demeure pour moi une ardente obligation ». Celui qui termine ainsi son édito vient d’être battu aux élections législatives … et n’est donc plus concerné par la loi sur le non cumul des mandats. Il restera maire !

Mais visiblement maire par défaut. Fin août, M. Myard annonce qu’il se présente aux élections sénatoriales. A l’heure où nous écrivons cette tribune, ces élections n’ont pas eu lieu. A l’heure où vous les lirez, peut-être aurons-nous un nouveau maire. Maisons-Laffitte ne serait finalement plus une « ardente obligation » pour M. Myard…

Plus loin, deux pages sont (enfin !) consacrées au projet du parking du marché. On y retrouve, dans une jolie langue de bois, les informations que les groupes d’opposition vous ont déjà données dans leurs tribunes. Et quelques autres qui n’ont pas été évoquées en conseil municipal :

– Il y est annoncé que le parking sera utilisé en tant que tel jusqu’à la fin 2017. Pourtant, la majorité a voté sa désaffection à partir du 26 septembre : quelle est la bonne date ?

– On y apprend aussi qu’un « plan de stationnement sera défini de manière à ce que, les samedis et mercredis matins, les rues avoisinantes soient libérées pour permettre un large accès de la clientèle ». Ceux qui s’y garent habituellement ne pourront plus le faire ? En réglementant le stationnement par un disque comme c’est déjà le cas sur le parking actuel ? En le rendant payant ? Cela ne fera qu’accroître le report de stationnement dans les zones pavillonnaires et dans le Parc en proportions bien supérieures à la situation actuelle.

Page 26, on trouve un « rappel de la procédure ». Si les 1ers paragraphes sont factuels, il n’en est pas de même en ce qui concerne la partie sur l’enquête publique. Il est vrai qu’elle a suscité une participation importante de nos concitoyens mais contrairement à ce qui est dit dans cet article, plus de la moitié se sont prononcés contre le déclassement de la parcelle du parking du marché et pour beaucoup parce qu’ils étaient opposés au projet retenu. Réduire ces observations à des « polémiques formulées en période électorale » c’est faire fi ou méconnaître ce que pensent nombre de Mansonniens de cette opération. La preuve : les élections sont passées et une association de riverains s’est bel et bien montée. Et elle a reçu assez de dons de pour s’adjoindre les services d’un cabinet d’avocats spécialisés. Il serait temps de comprendre que les recours ne sont pas tous « justifiés par la défense d’intérêts particuliers » ou « uniquement motivés par le désir de nuire ».

Il y a aussi de nombreux Mansonniens qui pensent avant tout à l’intérêt général de la commune.

Maika BAMPS, Nicolas MOURLON, Christine LE BERT

ps-maisonslaffitte.com

Nos prochains rendez-vous : le 5 octobre et le 9 novembre, au café « Le 46 », de 19 heures à 21 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.