Tribune libre du magazine municipal – Edition de juin 2014

 BIS REPETITA PLACENT

Le 28 mars, le conseil municipal a procédé à l’élection du maire. Sans surprise, le candidat de la liste «Agir » a été élu par 27 voix, contre 3 voix pour notre candidate. Sans surprise, …et sans débat, puisque le président d’un jour lui a refusé la parole !

Le Maire a pris ses fonctions en affichant de bonnes intentions : il serait le maire de tous les Mansonniens, faciliterait la pluralité des échanges. Après trois Conseils, voici nos premières impressions :

Pour sa première délibération, le 28 mars, il était demandé au Conseil de renoncer à ses prérogatives en organisant une délégation très importante au maire. Savez-vous par exemple, que ce dernier peut décider SEUL d’exercer le droit de préemption sur la quasi totalité des transactions immobilières sur la commune ?

Les commissions municipales ont été constituées le 15 avril. Elles sont essentielles pour aborder le fond des dossiers et préparer les décisions. Alors, comment expliquer que la première réunion de la Commission des finances relative au budget se soit tenue alors que les décisions étaient déjà prises, les dossiers ficelés et adressés aux membres du Conseil ?

Lors de la séance du 28 avril, trois délibérations ont été prises contre notre avis :

L’augmentation de la fiscalité. Elle s’appuie sur l’idée qu’il faut préparer les contribuables à une éventuelle baisse des ressources. Pourtant, la ville dégage un autofinancement important. En parallèle, le Conseil renonce à l’emprunt voté dans le budget primitif. Cela signifie que la réfection de la piscine sera entièrement financée par la fiscalité d’aujourd’hui, alors que l’équipement est conçu pour plusieurs décennies. Associer les futurs Mansonniens à cette dépense au travers d’un emprunt n’est pas nécessairement le signe d’une mauvaise gestion. Ce pourrait être, au contraire, le signe d’une véritable analyse économique, et non seulement comptable, des projets. On aurait apprécié de pouvoir examiner plusieurs scénarios, par exemple en Commission…

Le droit de l’urbanisme. Alors qu’un décret supprime la déclaration préalable pour les travaux de ravalement, en dehors de certains secteurs, le Maire propose de rétablir cette obligation. C’était pourtant une occasion de simplifier la vie des habitants.

La réforme des rythmes scolaires. Le document soumis au vote n’est pas à la hauteur de l’enjeu : les activités seront organisées le mardi après les études, lesquelles sont payantes et ne tiennent pas compte des ressources des familles ; la liste des activités est insuffisante au regard du nombre d’enfants inscrits à l’étude ; enfin, le projet ne dit rien pour les enfants qui ne trouveraient pas de place.

Monsieur le Maire, il s’agit de nos enfants ! Il est urgent de reprendre le dossier et de le conduire avec la volonté d’offrir au plus grand nombre un accès aux activités sportives, culturelles et artistiques.

Nicolas Mourlon

Maika Bamps

Christine Le Bert

Mieux vaut en rire ?

Le Parisien du 20 mai nous apprend que Jacques Myard a diminué ses propres indemnités de 30 % … pour nous indemniser, nous élus de l’opposition !

Il oublie de dire que nos indemnités ont elles aussi diminué, contrairement à celles des élus de sa majorité, de plus de 40 % pour s’établir à moins de 50€ par mois.

Pour compenser la hausse exponentielle de ses propres frais de représentation ?

photo (7)                                     Maika Bamps

 

Ordre du jour du Conseil municipal du 26 mai 2014

VILLE de MAISONS-LAFFITTE -Yvelines –
AVIS de REUNION du CONSEIL MUNICIPAL
Le Conseil municipal, légalement convoqué le 20 mai 2014, se réunira en Mairie le lundi 26  mai 2014 à 19 h 30.

ORDRE DU JOUR
– Approbation des comptes rendus des Conseils municipaux en date des 15 et 28 avril 2014.
– Compte rendu des décisions prises par le Maire dans le cadre de l’article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales.
– Informations du Maire – Questions.
– Tarifs municipaux – Révision :
. Conservatoire de musique et d’art dramatique.
. Salons – Expositions – Marché de l’art – Forfaits « gélatines » et tapis de danse.
. Location des salles.
. Manifestations hippiques – Location d’emplacements couverts et de branchements électriques.
. Ecoles de sport et stages multisports.
. Quotients.
. Accueil périscolaire maternel.
. Accueil périscolaire élémentaire.
. Accueil extrascolaire maternel.
. Accueil extrascolaire élémentaire.
. Restauration municipale.
. Vaisselle.
– Centre hippique et carrière de l’hippodrome – Révision des tarifs.
– Tarifs municipaux – Spectacles.
– Adoption du principe de paiement des prestations culturelles par Internet.
– Marché de travaux neufs et d’entretien de voirie et d’assainissement – Approbation.
– Travaux d’enfouissement des réseaux impasse de la Huchette – Délégation de la maîtrise d’ouvrage temporaire au SIGEIF.
– Réduction du champ d’application du droit de préemption urbain.
– Règlement des activités péri et extrascolaires – Approbation.
– Commission Communale des Impôts Directs – Proposition d’une liste de commissaires.
– Etablissement Public Foncier des Yvelines – Désignation du représentant du Conseil municipal à l’assemblée spéciale chargée de désigner les représentants des communes et intercommunalités au conseil d’administration de l’établissement.
– SIVATRU – Adhésion de Seine et Vexin Communauté d’agglomération – Avis de la Commune.

(Re) on prend les mêmes et on recommence !

Conseil Municipal  du 28 avril. Alors que j’ai déposé une question dans les délais imposés par le règlement, M. Myard refuse de l’entendre et de me répondre.

Le sujet : l’Hôpital des Courses !

Il est vrai que pour éviter la cessation de paiement le Tribunal de Grande Instance de Versailles  a dû entériner un plan de sauvegarde fin février  et que le CHC est en vente depuis le 18 avril !

Même pour M. Myard, dans ces conditions, difficile de claironner  : « l’Hôpital des Courses est sauvé ! »

 

Tribune libre du magazine municipal – Edition de mai 2014


MERCI

             Dimanche 23 mars, vous avez été 1715 à apporter votre voix à la liste Ensemble.ML, ce dont nous vous remercions sincèrement. Vous avez été 1715 à adhérer au Maisons-Laffitte de demain que nous voulions bâtir ensemble !

            La liste conduite par le maire sortant a été victorieuse dès le premier tour. Bien sûr, ce résultat peut susciter des regrets, le premier étant que le candidat élu est le seul à ne pas avoir proposé de projet d’avenir pour la ville.

Mais, grâce à vos 1715 voix, nous continuerons à être trois au Conseil Municipal. Je siégerai avec Nicolas Mourlon et Christine Le Bert. Nous avons chacun nos domaines de compétence et à nous trois, nous couvrirons l’ensemble des sujets de la ville.

Vous pouvez compter sur nous pour porter une alternative à la stratégie d’isolement et de repli sur soi de Jacques Myard.

Vous pouvez compter sur nous pour défendre nos valeurs communes et être force de proposition.

Vous pouvez compter sur nous pour promouvoir un Maisons-Laffitte solidaire, durable et social.

Et surtout, vous pouvez compter sur nous pour vous associer à nos réflexions concernant l’avenir de notre ville. La prochaine mandature devra traiter de nombreux sujets importants, parmi lesquels l’urbanisme, l’intercommunalité, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires… sans oublier les deux sujets d’inquiétude actuels que sont l’avenir du Centre Hospitalier des Courses et des activités hippiques.

Nous mettrons en place très prochainement une organisation qui permettra un échange très régulier entre les citoyens et les membres de notre groupe. Pour cela, nous vous donnons rendez-vous en septembre.

Mais vous pouvez d’ores et déjà continuer à nous retrouver à l’adresse ensemble.ml@orange.fr et prochainement sur le blog du groupe Ensemble.ML.

Car c’est ENSEMBLE que nous voulons continuer à travailler !

 Maika Bamps

Nicolas Mourlon

Christine Le Bert

Conseil Municipal : on prend les mêmes et on recommence !

Vendredi 28 mars s’est tenu le 1er conseil municipal dit d’installation. M. Tassin, doyen de l’assemblée préside le vote de désignation du maire. Après un discours d’introduction que nous écoutons tous poliment si ce n’est avec ferveur, voici le traditionnel appel à candidature. Je demande la parole et exprime le souhait de me présenter. Voyant que M. Tassin souhaite immédiatement passer à la suite, je la redemande pour motiver publiquement ma candidature. Ce monsieur me la refuse au motif « que je me suis suffisamment exprimée durant les 6 derniers mois » ! Belle conception de la démocratie ! Et pourtant tellement révélatrice de la réalité mansonnienne.

A la fin du précédent mandat, M. Myard tentait de m’empêcher de poser des questions en Conseil Municipal … Au début du nouveau, c’est M. Tassin, adjoint de M. Myard qui entrave ma première intervention publique.

Les 6 prochaines années s’annoncent rudes ! Mais vous pouvez compter sur nous pour nous battre et exister.

MERCI

Dimanche dernier, vous avez été 1715 à apporter votre voix à la liste Ensemble.ML, ce dont je vous remercie sincèrement. Vous avez été 1715 à adhérer au Maisons-Laffitte de demain que nous voulions bâtir ensemble !

Comme vous le savez, la liste conduite par le maire sortant est victorieuse dès le premier tour. Bien sûr, ce résultat peut susciter des regrets, le premier étant que le candidat élu est le seul à ne pas avoir proposé de projet pour la ville.

Mais, grâce à vos 1715 voix, nous continuerons à être trois au Conseil Municipal. Je siégerai avec Nicolas Mourlon et Christine Le Bert.

Vous pouvez compter sur nous pour défendre nos valeurs communes et être force de proposition.

Vous pouvez également compter sur nous pour vous associer à nos réflexions concernant l’avenir de notre ville.

                C’est ENSEMBLE que nous voulons continuer à travailler !