Psychodrame dans la majorité municipale

Tribune des élus de Maisons-Laffitte, février 2019 – 1ère partie

En octobre et en novembre, à travers deux articles, nous mettions en lumière l’attitude de Jacques Myard vis-à-vis de son adjointe à la culture, l’heure est aujourd’hui au retour sur « l’affaire ».

Du jamais vu en conseil municipal sous l’ère Jacques Myard ! Le 19 novembre, il a été mis en minorité. Par 17 voix contre 16, sa proposition de retirer à Janick Géhin sa fonction de maire-adjoint a été rejetée. Tout comme nous, opposition de gauche, près d’un tiers de ses colistiers ont voté contre lui. Le vote est visible grâce à notre captation.

Cette disgrâce suit une élection interne aux Républicains où Mme Géhin a « osé » se présenter face à M. Myard. Les Mansonniens ne sont pourtant en rien concernés par ces querelles. 7e adjointe, déléguée aux affaires culturelles depuis 2014, elle a œuvré positivement pour la politique culturelle de la ville. Après le désaveu qu’il a reçu, le maire a décidé qu’elle sera déléguée… aux archives et à la documentation. Chacun appréciera.

La deuxième partie de la tribune, intitulée « Handicap, il faut faire plus » est disponible sur ce site

Intervention de Maika Bamps sur le budget primitif de la commune

Intervention au conseil municipal du 09 avril 2018

(Voir la vidéo de cette intervention (à la fin de cette vidéo), et les réponses du maire et de Philippe Bouvier. )

Continuer la lecture de « Intervention de Maika Bamps sur le budget primitif de la commune »

Gymnase ou conservatoire ?

Tribune des élus de Maisons-Laffitte, mai 2018

Le débat d’orientation budgétaire s’est tenu le 13 février. Débat est un bien grand mot : difficile de débattre d’un budget sans le montant estimatif de certaines dépenses.

Prenons la programmation des investissements. Sont détaillés et chiffrés tous les « petits » travaux d’entretien ou d’aménagement (sécurisation ou réfection des cours dans les écoles, remplacement de fenêtres ou de chaudières, mise aux normes incendie…). Mais aucun chiffrage des « grands projets » : difficile de parler ainsi d’orientation et de priorisation. Et pourtant, il y a matière à débat !

Continuer la lecture de « Gymnase ou conservatoire ? »

Transports : Maisons-Laffitte dernière de la classe

20ème sur 20 !

Tribune des élus, février 2018

 

Depuis que Maisons-Laffitte a intégré la CASGBS (Communauté d’Agglomération Saint-Germain Boucles de Seine), les transports ne sont plus de la compétence de la ville mais de cette dernière, qui a commandé une étude diagnostique de la situation actuelle.

Cette étude se révèle très intéressante. Nous y apprenons que Maisons-Laffitte a les plus mauvais scores de desserte en bus rapportée au nombre d’habitants et au nombre d’emplois de toute l’agglomération, et de loin. Avec 128 allers-retours par jour, nous sommes certes un peu mieux lotis que l’Etang-la-Ville et Fourqueux et à égalité avec Le Mesnil-le-Roi, mais ces trois communes sont nettement moins peuplées que Maisons-Laffitte. Avec une offre de 0,5 pour 100 habitants, nous sommes très loin des 9 pour 100 de Port-Marly, des 6 pour 100 de Louveciennes ou même des 4 pour 100 de Saint-Germain-en-Laye. La démonstration est la même quand on rapporte la desserte au nombre d’emplois.

En agrégant ces données, le bureau d’études arrive à un indicateur de 370, qui situe notre ville à la 20ème place… sur 20. A titre de comparaison, avec un indicateur de 143, Sartrouville, pourtant deux fois mieux lotie que nous, est classée à la 19ème place. C’est dire le décrochage de Maisons-Laffitte.

En étudiant les itinéraires des lignes de bus, on se rend compte qu’un tiers du Parc n’est tout simplement pas desservi, que le Parc des Sports ne l’est que jusqu’à 18h (pas pratique pour rentrer d’un entrainement le soir), et que dans la plus grande partie de la ville, le service s’arrête à 20h.

Les choses peuvent et doivent changer mais il faut pour cela une volonté de nos représentants au Conseil Communautaire. A ce jour, nous en doutons. A nos questions sur ce qui avait été demandé et éventuellement obtenu, notre maire a commencé par remettre en cause ces chiffres, pourtant issus d’une étude commandée par une assemblée dont il est vice-président, puis par éluder… De même, quand on regarde les compte-rendus des commissions transports de la communauté d’agglomération, on n’y trouve aucune intervention de l’élu mansonnien qui nous y représente.

Que l’on soit d’accord ou pas avec le bien-fondé de cette intercommunalité, les transports en commun intra-muros de Maisons-Laffitte en dépendent. Alors saisissons cette opportunité pour améliorer le service rendu aux Mansonniens. C’est ce que nous ferons par l’intermédiaire des élus communautaires d’opposition (3 sur 92). En espérant qu’ils seront soutenus par nos élus majoritaires.

Maika BAMPS, Nicolas MOURLON, Christine LE BERT

ps-maisonslaffitte.com

Nos prochains rendez-vous : le 1 février et le 5 mars, au café « Le 46 », de 19 heures à 21 heures.

 

Conseil municipal du 9 février. Comme si vous y étiez !

Nous commençons à publier les vidéos que nous 2014_12_16_1y avons enregistrées, et notamment les interventions de nos élus. A suivre dans les jours qui viennent.

LES POINTS A L’ORDRE DU JOUR

– Approbation des comptes rendus des Conseils municipaux en date du 17 novembre et 15 décembre 2014.

– Compte rendu des décisions prises par le Maire dans le cadre de l’article L.2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales. – Informations du Maire – Questions:

– Question de Maika Bamps sur les malfaçons du parquet du dojo au POPD (Parc omnisports Pierre Duprés).
Question de Nicolas Mourlon sur le plan Vigipirate à Maisons-Laffitte.
Question de Maika Bamps (pour Christine Le Bert, absente), sur le coût des nouveaux rythmes scolaires.

Question d’Anne Lavagne (Mieux Vivre Maisons-Laffitte), sur des travaux.

– Abandon de créances et renonciation à recouvrement – Acceptation.

– Débat d’Orientations Budgétaires 2015. 1ere partie. 2eme partie . 3eme partie.
Question de Philippe Moutenet (Mieux Vivre).
Question de Nicolas Mourlon.
– Réponse de Jacques Myard.  1ere partie2eme partie.
– Budgets Ville, Assainissement,  Eau Potable, Parcs de Stationnement, Rond Sévigné.
– Question de Maika Bamps sur le stationnement et la réponse du maire.
– Question de Nicolas Mourlon les économies d’énergie et la réponse du maire.
– Question de Maika Bamps sur l’écurie Danloux.

– Tarifs municipaux – Centre aquatique municipal.

– Aide au développement des conservatoires et écoles de musique et de danse – Aide à l’acquisition d’instruments de musique – Demande de subventions auprès du Département des Yvelines.

– Aide au fonctionnement des bibliothèques – Demande de subvention auprès du Département des Yvelines.

– Nuits musicales – Demande de subvention auprès du Département des Yvelines.

– Salon des Arts – Demande de subvention auprès du Département des Yvelines.

– Mise à disposition du Château – Convention avec le Centre des Monuments Nationaux – Approbation.

– Marché de travaux neufs et entretien de voirie avec la société Fayolle – Avenant n°1 – Approbation.

– Marché de gestion et d’exploitation du stationnement payant sur voirie et parcs de stationnement avec la société Vinci Park Services – Avenant n°2 – Approbation.

– Dispositif certificats d’économies d’énergie SIGEIF-SIPPEREC – Convention d’habilitation – Approbation. – Travaux sur le CHML – Autorisation de dépôt des demandes d’autorisation.

– Rond Sévigné – Cession de l’îlot B activités au profit de la SCI LEROUX. – Convention d’objectifs et de financement de la prestation de service unique avec la CAF des Yvelines – Approbation.

– Personnel communal – Police municipale – Modification des plannings. Communication de Gino Necchi sur la police municipale.

– SIFUREP – Adhésion de Montfermeil – Avis de la Commune.- SIGEIF – Modification des statuts – Avis de la Commune.
– SIVOM de la Boucle – Modification des statuts – Avis de la Commune.

Anne Follie annonce son départ.
Philippe Moutenet annonce son départ, et le conseil se termine.

Réflexions d’un marcheur : Fermé !

REFLEXIONS D’UN MARCHEUR  AU RETOUR  DE RANDOS    DANS MAISONS LAFFITTE ET SES ALENTOURS.

Il fut un temps où Jacques MYARD affichait son nom de manière outrancière sur le moindre équipement réalisé ou simplement rénové par la commune de Maisons Laffitte.

On vit ainsi fleurir des « INAUGURES PAR JACQUES MYARD ».

En marchant dans Maisons Laffitte et en Forêt voisine de St Germain, je me suis demandé si le Député Maire Jacques Myard aurait la vertu d’afficher dans le même esprit : « FERME PAR JACQUES MYARD ».

La moisson est malheureusement impressionnante et incomplète :

FERME : CENTRE CULTUREL IANCHELEVICI (ex presbytère de l’Ancienne Eglise servant à de nombreuses activités associatives : atelier de dessin peinture par exemple.)

  • FERME : HOTEL ROYAL (Etablissement de la MGEN. Aucune autre info sur la porte que le sinistre « FERME ». Le futur de cet établissement de caractère social depuis un siècle est un point d’interrogation pour notre commune.)
  • FERME : MAISON DE RETRAITE ou ETABLISSEMENT deGERIATRIE AVENUE DE SAINT GERMAIN (Ex Pavillon Adèle ?) : aucune information sur les volets fermés de cet établissement qui fut géré par le Centre hospitalier des Courses.
  • FERME : 2 ETAGES DE L’HOTEL DES POSTES au cœur de la Ville ; il y avait là autrefois de confortables appartements.
  • FERME : PARKING VELO partiellement couvert situé à proximité de la Gare des Bus ; vaste emplacement inutilisé depuis des dizaines d’années…
  • FERME : ECURIE « LA SAUVAGERE » / Avenue Lafontaine. Cette écurie est l’une des plus vastes et des plus belles existant encore dans le Parc ; aucune information sur le devenir  de cet équipement hippique ; le courrier n’est plus relevé…
  • FERME : CHATEAU DE LA MUETTE à 2 ou 3 kms de la sortie de Maisons par la rue de La Muette. Bien sûr le Château ou Pavillon de chasse se trouve sur la commune de Saint Germain mais il a longtemps été considéré comme un élément du patrimoine de Maisons Laffitte. Utilisé dans les années 60 par l’OCORA (centre de formation de radiodiffusion Afrique /Outre mer) il formait de jeunes techniciens qui animèrent à plusieurs reprises la Fête des Ecoles de Maisons Laffitte (je peux en témoigner car j’étais alors Vice Président de la Caisse des Ecoles). Ce bijou architectural se délabre, vitres cassées au niveau des fenêtres sous toiture, risques d’infiltration d’eau de pluie. Ce site, dans le cadre d’une intercommunalité intelligemment ouverte pourrait être un site exceptionnel pour l’accueil de classes vertes ou pour devenir une Maison de la Forêt.
  • FERME ou en tout cas DESERT : CAMP GALLIENI à la lisière de Maisons Laffitte ; quelle tristesse de voir inutilisé un tel ensemble alors qu’il pourrait être le cadre d’une Université du Sport ; bien sûr il n’est pas sur notre commune mais là encore utilisons l’intercommunalité pour faire bouger sinon les lignes du moins les réalités.
  • FERMEES OU MENACEES DE FERMETURE : les URGENCES DU CENTRE HOSPITALIER DES COURSES.
  • MENACE DE FERMETURE : le CENTRE HOSPITALIER DES COURSES LUI-MEME.
  • MENACES DE FERMETURE : LE CENTRE D’ENTRAINEMENT & L’HIPPODROME
  • MENACEE DE FERMETURE : MAISONS LAFFITTE qui s’enferme entre Seine et Forêt à la manière d’un village Gaulois et limite son intercommunalité à la seule commune voisine.

De nombreux sites évoqués ci-dessus ne sont pas de la compétence directe du Maire de Maisons Laffitte mais celui-ci a pour le moins une obligation d’information de ses concitoyens sur leur devenir.

Vincent Brunet/ 25/02/2014.

Vivre Ensemble

Voici le tract que nous allons distribuer  sur cet aspect essentiel de notre programme. Pour nous, vivre ensemble à Maisons-Laffitte,  c’est notamment :
– Cultiver le bien-vivre et la convivialité intergénérationnelle de notre ville.
– Mieux soutenir la vie associative,
– Aider les personnes en difficulté, notamment par des tarifications au quotient familial,
– Coopérer avec nos voisins dans l’intercommunalité.

Tract_Vivre-Ensemble

Maika gagne avec nos rugbymen

Maika71_4
« J’ai passé un super bon moment : spectacle de qualité, air frais mais vivifiant, la victoire des nôtres en prime ! » De gauche à droite: Philou, Maika, Nicolas.
Invitée par un joueur et un entraîneur, Maika a assisté  au match de rugby qui opposait le MLSGP (L’Ecole de Rugby, Entente Maisons-Laffitte, Saint-Germain, Poissy).  à l’équipe de Suresnes. La rencontre se tenait au stade Desaix (le stade du Parc des sports de Maisons-Laffitte, avenue Desaix).  Elle était  accompagnée de deux de ses colistiers,  Nicolas Mourlon et notre « Philou »  bien connu.
Dommage que davantage de Mansonniens ne se déplacent pas pour supporter leur équipe. Il faut dire à leur décharge que l’absence de communication autour de cet événement sportif ne les y aide pas : aucune mention de ce match dans le bulletin municipal ni le site de la ville … Encore une chose qu’il faudra absolument améliorer! « 

Le Parc (ASP) s’impose la neutralité

IMG_4675_  IMG_4674_
Robert Follie au Tastevin : l’association s’impose un devoir de neutralité dans le déroulement des prochaines municipales.

Samedi 11 janvier, Maika Bamps  était  invitée à participer à la réception des voeux de l’ASP (Association Syndicale autorisée du Parc de Maisons-Laffitte). Robert Follie, son président, a exposé les réalisations de l’année et les perspectives pour 2014. On trouvera toutes précisions sur le site Web de l’association.

Ensemble.ML apprécie le devoir de neutralité que l’association syndicale s’impose dans le déroulement des prochaines municipales.

P.B.

 

Art participatif: Mansonniens, osons !

DSC_0478__

DSC_0512

Maika a apprécié la sélection d’oeuvre d’art présentées au Salon des Arts, salle Montesquieu. Outre les traditionnelles cimaises, les organisateurs du salon ont eu la bonne idée de proposer à tous de créer ensemble une oeuvre participative, pilotée par François Penaud”. Ce sont surtout les jeunes qui y participent, les adultes n’osent pas s’y lancer, au grand regret de Janick, l’une des organisatrices.

Maika n’a pas hésité : « J’ai tenu à y prendre ma part. Pour le plaisir, mais aussi parce que c’est comme cela que je conçois notre ville demain. Pas simplement lancer de grands discours du haut d’une estrade et devant un micro, mais mettre la main à la pâte (en l’occurrence, les ciseaux et la colle) avec tous.

Amis mansonniens, avec moi, osez ! »