Voiture électriques: à quand des bornes publiques de recharge

Véhicules électriques : à quand

des bornes publiques de recharge ?

Tribune des élus, janvier 2018

 

Vous habitez Maisons-Laffitte et vous souhaitez utiliser un véhicule électrique. Vous ne pouvez pas recharger sa batterie chez vous, vous voulez utiliser une borne publique. Problème, dans notre ville, il n’y en a aucune… Les deux seules bornes existantes se trouvent dans le PIR (parking d’intérêt régional) situé sous la gare ferroviaire, mais pas en accès libre. En effet, au-delà d’une heure il faut payer le stationnement.

 

Comparons avec une autre ville des Yvelines de population comparable à la nôtre (25 000 habitants) : Rambouillet. Elle dispose de 24 bornes dans l’agglomération, dont 3 en centre ville, utilisables gratuitement avec un simple badge.

 

Les Yvelines comptent plus de 2000 véhicules électriques, c’est la première flotte de France. Mais à Maisons-Laffitte comme au Mesnil-le-Roi ou à Sartrouville, par exemple, pour recharger votre batterie sur une borne publique, vous devez aller à Saint-Germain en Laye ou à Achères. (Le site chargemap.fr est précis et parlant). Cherchez l’erreur…

 

Enedis 78 (ex-ERDF, entreprise publique gestionnaire du réseau de distribution d’électricité), partenaire de Rambouillet et de la vallée de Chevreuse (23 bornes), prévoit d’installer 130 bornes supplémentaires  dans notre département d’ici à trois ans et souhaite cibler les zones sous-équipées. Le réseau ElectriCité, lui, a déjà implanté sur le territoire de Seine Aval (de Poissy à Mantes) une cinquantaine de bornes…

 

A une question posée en conseil municipal par notre groupe d’opposition sur le pourquoi du retard de notre ville, le maire, Jacques Myard, a répondu que cela coûte trop cher d’installer des bornes de recharge publiques, que cela relève d’initiatives privées et que, argument suprême… cela supprimerait des places de stationnement !

 

Rappelons que la région Ile-de-France et l’Ademe (Agence de l’environnement et et de la maitrise de l’énergie) subventionnent les collectivités locales pour installer ces bornes publiques. Il serait dommage que notre ville ne se porte pas rapidement candidate pour accompagner cette évolution inéluctable. Il n’y aura pas de retour en arrière vers plus d’essence ou de diesel. A Maisons-Laffitte comme ailleurs, il est urgent de s’engager résolument dans la transition énergétique.

 

Nous vous souhaitons une excellente année 2018 et vous adressons tous nos vœux de bonheur et de réussite, pour vous et tous ceux qui vous sont chers.

 

Christine LE BERT, Maika BAMPS, Nicolas MOURLON

                                                                                              ps-maisonslaffitte.com

Prochain rendez-vous mensuel, le jeudi 11 janvier, de 19 à 21 heures, au café « Le 46 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.