Se déplacer à Maisons-Laffitte

Se déplacer à Maisons-Laffitte

Tribune des élus, mars 2018

 

Absence de bornes de recharge, réseau de bus insuffisant, projet de parking souterrain inapproprié,… Vous aurez compris que les déplacements à Maisons-Laffitte sont pour nous un sujet de préoccupation.

 

La question des déplacements couvre plusieurs objectifs et nous constatons qu’ils ne sont pas, ou peu, abordés par la majorité municipale : développement des mobilités actives, sécurité des déplacements en particulier vers les écoles, attractivité de la commune, adaptation au vieillissement, qualité de l’air, lutte contre les nuisances sonores, etc.

 

Jusqu’à maintenant, ces sujets n’ont pas été débattus en conseil municipal. A la question du développement des zones 30, le maire répond qu’il ne peut pas les contrôler. A la question de la qualité de l’air, il se pose en victime de la fermeture des voies sur berges et des émissions d’Outre-Rhin. A peine évoqués, tout de suite écartés.

 

Nous proposons d’aborder ces questions autrement.

 

La première priorité est de faciliter les alternatives à la voiture en développant les itinéraires sécurisés pour les vélos et en révisant le réseau de transports en commun. Mieux connecter les lieux publics permettrait de limiter le ballet des voitures entre les activités des enfants le mercredi et le samedi. La création de l’Ilot Longueil aurait pu permettre de renforcer le lien entre l’avenue et le marché… Il n’est peut-être pas trop tard, quoiqu’en dise le maire.

 

Nous avons également des propositions pour réduire le recours à la voiture, par exemple en facilitant le covoiturage ou en créant des itinéraires pédibus matérialisés pour rejoindre les écoles. Intéressons-nous également aux raisons qui poussent les sportifs à faire 1 km en voiture avant de s’oxygéner dans la forêt ou de faire des heures de cardiotraining… Peut-être qu’un travail de communication serait utile.

 

Nous pensons enfin qu’il est urgent de travailler, en lien avec la communauté d’agglomération, sur la résorption des points noirs (bruits, trafic, sécurité), en particulier le secteur de la gare et le long des voies. La création d’un passage piéton en bas de la rue Saint Nicolas a été une bonne idée car il améliore la visibilité lors de la traversée.

 

Il n’est pas toujours nécessaire d’envisager de grands travaux : un peu de pragmatisme, d’écoute des habitants et d’innovation pourront faire de grandes choses.

 

Parlons-en lors de nos prochains rendez-vous !

 

Nicolas MOURLON, Christine LE BERT, Maika BAMPS

ps-maisonslaffitte.com

 

Nos prochains rendez-vous : le 8 mars et le 5 avril, au café « Le 46 », de 19 heures à 21 heures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.