Intercommunalité: l’attitude consternante des élus de droite

Nous, élus du groupe d’opposition de gauche à la CASGBS (Communauté d’agglomération Saint-Germain Boucles-de-Seine) sommes consternés de l’inconséquence des élus de droite à la tête de cette agglomération qui ont déposé, dès les premiers mois de 2016, un recours en annulation de cette nouvelle entité (20 villes, trois anciennes communautés de communes Yvelinoises, plus Bezons (Val-d’Oise). Recours  qu’ils ont laissé perdurer et prospérer sans plus s’en préoccuper jusqu’à l’alerte du rapporteur du Tribunal Administratif début avril 2018.

Ont-ils pensé un seul instant  à la cinquantaine de fonctionnaires territoriaux employés au bon fonctionnement de l’agglomération ? Fonctionnaires ou contractuels  particulièrement inquiets quant à la pérennité de leur emploi et qui viennent d’interpeler le Président de l’Agglomération St Germain Boucle de Seine en ce sens ? Nous leur apportons tout notre soutien.

Nous payons là l’incapacité de cette agglomération et de ses élus majoritaires à travailler en véritable intercommunalité, à n’avoir jamais été une agglomération de projets : en 2018, 64% du budget de l’agglomération est encore redistribué aux villes, et il y a dans ce fonctionnement un véritable souci de gouvernance de la CASGBS.

Nous élus du groupe d’opposition de gauche souhaitons que l’année de réflexion accordée par le tribunal administratif aux élus de la CASGBS (pour trouver une solution avant dissolution) soit propice à l’élaboration d’un véritable projet partagé, un projet politique de stratégie de territoire pour davantage de mutualisation et de développement. La situation actuelle pourrait donc  permettre une renégociation des conditions financières et budgétaires pour une meilleure équité entre les villes ainsi que  la réalisation d’un budget communautaire au profit d’actions et d’investissement pour nos habitants de la Boucle.

Nous souhaitons également que ce temps de réflexion permette une démarche plus informative et participative des citoyens sur les enjeux de l’intercommunalité en renforçant la dimension démocratique de cette structure territoriale.

 

Groupe d’opposition de gauche – CASGBS

Monika BELALA, Conseillère communautaire, Conseillère municipale de Houilles

Pascal LEVEQUE, Conseiller communautaire, Conseiller municipal de Saint-Germain en Laye

Michèle VITRAC-POUZOULET, Présidente Groupes d’opposition communautaire et municipal Sartrouville – CASGBS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.