Tribune libre du magazine municipal – Edition de septembre 2016

Les oubliés du projet de PLU

Le conseil Municipal du 20 juin 2016 a arrêté le projet de PLU, ce qui signifie qu’il sera prochainement mis à disposition du public afin de recueillir votre avis. Cette étape est importante et nous avons fait le choix de ne pas la retarder, malgré nos différences de vue avec le document proposé par la majorité municipale.

En effet, nous pensons que ce projet ne répond pas aux enjeux de notre commune notamment en matière d’aménagement et de déplacement.

Souvenez-vous, le Conseil Municipal a prescrit le 18 novembre 2013 la révision du Plan d’Occupation des Sols, dont l’un des objectifs était de « réfléchir à l’amélioration de la circulation et du stationnement de la commune et favoriser quand cela est possible les déplacements alternatifs aux véhicules motorisés ».

Au moment du diagnostic, les études confirmaient la nécessité « d’accompagner la tendance observée des Mansonniens à la réduction des déplacements automobiles au profit des modes plus doux ».

Et pourtant, au moment de traduire ces objectifs dans le projet d’aménagement et de développement durable (PADD), puis dans le projet de règlement, plus rien, silence radio,… ou presque.

Alors que le PADD arrête les orientations générales concernant les transports et les déplacements, aucun des axes de développement ne porte vraiment sur le sujet. Une petite partie de l’axe consacré à la croissance urbaine renvoie la question des modes doux à une réflexion ultérieure… et résume la question des transports à celle… du stationnement.

Le règlement n’est pas plus disert. Faciliter les déplacements en mode doux revient comme un leitmotiv, mais ne s’appuie sur aucun projet concret :
– rien pour faciliter le cheminement piéton : élargissement de trottoirs, création de cheminement.
– pas de trame cyclable
– pas de réflexion d’ensemble sur les déplacements qui ne se font pas tous vers la gare mais aussi vers les équipements (écoles, gymnases, piscine, conservatoire…)
Si on y rajoute qu’il n’y a pas non plus de création de places ou de lieux de convivialité, ce que l’on constate, c’est que l’homme sans voiture est absent de ce PLU.

Il est encore temps de répondre aux attentes des Mansonniens telles qu’ils les ont exprimées dans le cadre de la concertation, notamment en vue de « l’amélioration des espaces publics et des déplacements » …

Il est encore temps de vous exprimer sur le site de la ville, puis lors de l’enquête publique.

Parlons en le jeudi 8 septembre à 19h00, à l’Avenue.

Nicolas MOURLON, Maika BAMPS, Christine LE BERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.