Blog

Être pauvre à Maisons-Laffitte

Tribune des élus de Maisons-Laffitte, novembre 2018

Être pauvre, « c’est disposer de peu. Définir la pauvreté revient à définir ce que représente ce peu », selon le directeur de l’Observatoire des inégalités, Louis Maurin. En France métropolitaine, le seuil de pauvreté est de 1015 € par mois pour une personne seule, 1523 € pour un couple sans enfant ou pour une famille monoparentale.

Continuer la lecture de « Être pauvre à Maisons-Laffitte »

Jacques Myard, la démocratie en solo

A voir son comportement lors des conseils municipaux, on ne peut que comprendre le dernier acte de Jacques Myard. Il semblerait en effet que dans la 5ème circonscription des Yvelines, qui va de Maisons-Laffitte au Vésinet, être « Les Républicains » ne rime pas avec démocratie.

Continuer la lecture de « Jacques Myard, la démocratie en solo »

Avoir des (jeunes) enfants à Maisons-Laffitte

Tribune des élus de Maisons-Laffitte, octobre 2018

Maisons-Laffitte présente un cadre de vie exceptionnel : proche de Paris, ouvert sur de grands espaces, accessible en transports en commun, proche de la Seine et de la forêt, on y trouve des écoles, des commerces et de nombreux lieux pour les loisirs. Tout pour y vivre en famille avec des enfants de tous âges.

Alors pourquoi une tribune viendrait-elle critiquer l’action de la municipalité à l’attention des familles ?

Continuer la lecture de « Avoir des (jeunes) enfants à Maisons-Laffitte »

Retour à la semaine de 4 jours, les tarifs s’envolent

Tribune des élus de Maisons-Laffitte, septembre 2018

Nous souhaitons une bonne rentrée à tous les élèves et leurs parents. Rentrée marquée par un changement de rythme scolaire. La majorité municipale a souhaité revenir à la semaine de 4 jours. Ce n’était pas notre souhait car nous restons persuadés que la semaine de 4 jours ½ respecte mieux les rythmes biologiques et psychologiques des enfants.

Continuer la lecture de « Retour à la semaine de 4 jours, les tarifs s’envolent »

Cantine scolaire et quotient familial

Tribune des élus de Maisons-Laffitte, juillet 2018

En 2017, 20 % des élèves des écoles publiques de Maisons-Laffitte  ne déjeunent pas à la cantine (18 % en maternelle et 21 % en élémentaire). Soit environ 390 élèves. Parmi eux, des études le montrent, de nombreux enfants de familles défavorisées… Pourquoi ne bénéficient-ils pas de cette restauration scolaire ? Parce que leurs parents n’ont pas les moyens de la payer ? Parce qu’ils ne connaissent pas les aides auxquelles ils ont droit ? Parce qu’ils ne se lancent pas dans les démarches administratives nécessaires pour recevoir une aide du CCAS (Centre communal d’action sociale) ?

Continuer la lecture de « Cantine scolaire et quotient familial »

Coopération intercommunale : oui, mais pour de vrais projets

 Merci, Madame Prischi !

Catherine Prischi nous a quitté le 20 avril, dans sa 92ème année. Elle représenta en son temps notre parti au Conseil municipal de Maisons-Laffitte. Elle avait l’audace des féministes militantes et un bel esprit de contestation.

Nous adressons à son mari, ses enfants et l’ensemble de ses proches, nos plus sincères condoléances.

 

Tribune des élus de Maisons-Laffitte,  juin 2018

Pour des raisons de procédure, le tribunal administratif de Versailles vient d’annuler l’arrêté créant la communauté d’agglomération Saint-Germain-Boucles-de-Seine. Une décision prise le 19 avril qui prendra effet dans un an.

Et pourtant, la coopération est naturelle et nécessaire. Notre territoire est quotidiennement intercommunal : pour consulter un spécialiste, faire les courses dans une grande enseigne, pratiquer une activité, rejoindre son travail, aller au cinéma, au théâtre ou au restaurant, se balader en forêt ou le long de la Seine.

Continuer la lecture de « Coopération intercommunale : oui, mais pour de vrais projets »

Egalité femmes-hommes, l’intervention de Maika Bamps

Analyse préparatoire à l’intervention de Maika Bamps au
conseil municipal du 09 avril 2018.   Voir la vidéo de son intervention et les réponses du maire et de Gino Necchi,

Je commence par saluer l’effort qui a été fait pour tenter
de se mettre en conformité avec la loi … qui demande ce rapport
depuis 2 ans déjà. Loi qui prescrit aux collectivités territoriales
et aux EPCI de plus de 20 000 habitants d’élaborer un rapport sur
la situation en matière d’égalité entre les femmes
et les hommes, préalablement aux débats sur le projet de budget.

Mes 1ères remarques porteront sur le document qui nous a été
remis, les suivantes sur tout ce qu’on n’y trouve pas ! En effet,
ce rapport concerne normalement la situation en matière d’égalité
intéressant le fonctionnement de la collectivité mais aussi les
politiques qu’elle mène sur son territoire.

Continuer la lecture de « Egalité femmes-hommes, l’intervention de Maika Bamps »

Egalité femmes-hommes, le rapport de la commune

Année 2018

N’ayant pu trouver ce document en ligne, nous le reproduisons ici, avec nos excuses pour d’éventuelles erreurs de recopie.

Le rapport sur l’égalité femmes-hommes sur le territoire
est un document réglementaire qui s’impose aux communes de plus de 20
000 habitants.

Continuer la lecture de « Egalité femmes-hommes, le rapport de la commune »

Intervention de Maika Bamps sur le budget primitif de la commune

Intervention au conseil municipal du 09 avril 2018

(Voir la vidéo de cette intervention (à la fin de cette vidéo), et les réponses du maire et de Philippe Bouvier. )

Continuer la lecture de « Intervention de Maika Bamps sur le budget primitif de la commune »

Intercommunalité: l’attitude consternante des élus de droite

Nous, élus du groupe d’opposition de gauche à la CASGBS (Communauté d’agglomération Saint-Germain Boucles-de-Seine) sommes consternés de l’inconséquence des élus de droite à la tête de cette agglomération qui ont déposé, dès les premiers mois de 2016, un recours en annulation de cette nouvelle entité (20 villes, trois anciennes communautés de communes Yvelinoises, plus Bezons (Val-d’Oise). Recours  qu’ils ont laissé perdurer et prospérer sans plus s’en préoccuper jusqu’à l’alerte du rapporteur du Tribunal Administratif début avril 2018.

Continuer la lecture de « Intercommunalité: l’attitude consternante des élus de droite »